Gétoufo


AgnesCollet_Getoufo_300x424Présentation du spectacle

La vie serait-elle une audition permanente ?
A l’école, au boulot et même en amour,
il faut passer des tests. La culture « zéro défaut » fait rage.
Une chanteuse vient passer une audition et se fait recaler.
Elle essaie alors par différents moyens de trouver le truc qui marche,
de jouer un rôle, se forger une image pour plaire à tout prix.
Mais le mur à franchir est trop haut, il lui faudra trouver la faille.
La sienne d’abord.

L’âpre anti-star abandonne peu à peu ses artifices, comme des pelures d’oignon,
pour mieux nous dévoiler son cœur d’artiste chaud.

Distribution

Spectacle d’humour musical avec :
Agnès Collet (voix, guitare, ukulélé)
Didier Goret (piano)
Nicolas Chelly (contrebasse)
Mise en scène : Hélène Duret et Agnès Collet
Durée : 1h15

Presse people ou la gazette des spectateurs…

-« Agnès Collet, toujours aussi extraordinaire, drôle, talentueuse, un régal !!! »
-« Super le spectacle ! Textes bien travaillés et bon accompagnement ! »
-« Bravo pour ce nouveau répertoire, pétillant et tellement tonique. »
-« Quel tonus et quelle voix au service de l’espièglerie ! Un excellent moment.»
-« Beaucoup d’humour, très drôle, un régal ! »
-« BRAVO BRAVO BRAVO. On connaissait Agnès qui nous faisait tanguer du rire aux larmes
et là on rit du début à la fin à se coincer les zygomatiques ! Ca déride et ça fait du bien ! »
-« Merveilleux spectacle ! Très tonique en tout ! On en ressort heureux et convaincu. Merci. »
-« Bravo… ça fait du bien au cœur »
-« Drôle, inventif, burlesque, émouvant, que du bonheur ! »

Articles de presse

Dans ce nouveau spectacle Agnès Collet se lance dans un show mini Broadway burlesque
et drôlissime. Si Marie Dubas et Cab Calloway avaient eu une fille, ç’aurait pu être cette Agnès Gétoufo.
Mais peut-être avez-vous oublié Marie Dubas ? Vous n’étiez pas à l’ABC en 1935-36 quand elle
triomphait ? Bon, c’était une formidable performeuse scénique, « Le tango stupéfiant’ » c’est elle.
Mais peut-être avez vous oublié Cab Calloway ? Bon, c’était un formidable musicien qui a dompté l’orchestre
du Cotton Club, et qui a créé l’inoubliable Minnie the Moocher (repris dans les Blues
Brothers dans les années 95). De cette fusion virtuelle, Agnès Collet a créé Gétoufo, comment dire ?
Pour le spectacle, elle a tout juste. A la façon d’Annie Cordy, elle ose les costumes les plus ébouriffants,
mais ce qui fait la qualité du spectacle, ce sont des textes très bien écrits, à la façon de Francis Blanche,
on vous emmène gentiment par la main, et on vous retourne comme une crêpe qui n’a rien vu venir.
Façon dessin humoristique façon Daumier, avec l’autodérision acidulée. Ce qui fait la qualité du
spectacle, c’est épatant sur le plan musical, dans les compositions et avec les excellents musiciens
au piano Franck Prévost, à la contrebasse Xuan Lindenmeyer, on fait du rock’drôle, et ça balance bien.
Le syndrôme Calloway, on se marre, mais qu’est-ce que c’est bien foutu musicalement.

Norbert Gabriel www.ledoigtdansloeil.com